Quartier et pratiques habitantes

Partant de regards complémentaires, nous proposons d’appréhender la complexité des enjeux liés aux comportements des usagers du quartier, résidents ou de passage.

Appréhender la place de l’habitant dans le quartier, bien plus qu’une variable parmi d’autres, est la clef de la réussite des opérations urbaines. Peut-on envisager l’adaptation des acteurs institutionnels aux pratiques habitantes, choisies ou contraintes, pour mieux les accompagner ?

A l’occasion de travaux sur l’habitat intergénérationnel à caractère social, l’analyse des représentations du quartier, la confrontation des spatialités et des temporalités des générations en présence montrent que, même en déployant outils et modalités de rencontre, le lien intergénérationnel n’est pas toujours au rendez-vous. Lire l’article de Sylvie Coupleux, Sylvie Delmer, Corinne Luxembourg, Laurène Wiesztort. 

Corinne Luxembourg nous invite à explorer les représentations de l’habiter issues d’une résidence territoriale artistique et culturelle en milieu scolaire ; résidence artistique menée par Clémentine Baert sur le territoire d’Asnières-Gennevilliers (Hauts-de-Seine), financée par la DRAC Ile-de-France et portée par le T2G, Centre Dramatique National, situé à Gennevilliers. Lire l’article.

Laurène Wiesztort nous emmène au Mexique où l’urbanisation non planifiée génère des problèmes environnementaux engendrant une augmentation des pollutions urbaines, des températures supérieures en centre-ville, une minéralité croissante. Plus sensibles à la qualité de l’air et aux fortes chaleurs, aux canicules, les personnes âgées en ressentent les effets négatifs sur la qualité de vie. Dans ce contexte, les parcs urbains, notamment de proximité, jouent un rôle primordial dans l’amélioration des conditions de vie des citadins et en particulier de celles des ainés. A Monterrey au Mexique, les parcs urbains sont primordiaux pour les personnes âgées qui les fréquentent chaque jour. Peu d’obstacles les freinent dans leurs pratiques quotidiennes. Lieux de rencontre et de pratiques sportives, les parcs urbains de proximité améliorent leur bien-être chaque jour, leur santé mentale et physique à plus long terme. Lire l’article